travaux-port-de-nice-2022

De grands travaux prévus au Port Lympia

Piétonnisation, parkings, embellissement des quais...À quoi devons-nous nous attendre ?

Après les travaux du tram, le Port n'est pas encore sorti d'affaires. Tant mieux diront certains, insupportable diront les autres. Une chose est sûre : d'ici 2025, le quartier du Port sera transfiguré et complètera avec brio le prolongement de la coulée verte. jusqu'à l'Acropolis.


Gestion Cassini a enquêté de l'intérieur pour savoir exactement quelles sont les motivations profondes qui poussent à la transformation de ce quartier, alors même que venaient justement de se terminer les travaux du tramway.

Une question avant tout écologique :

Au grand damne des croisiéristes et des compagnies de ferry, l'objectif n°1 est de ne plus laisser appareiller les très gros navires qui génèrent une forte pollution. La mairie ne veut plus de grosses cheminées, de cimentiers ou de plateforme de débarquement des véhicules qui empoisonnent littéralement l'atmosphère, et qui bloquent le trafic (150 000 véhicules débarquent chaque année).

Une solution avait été envisagée, mais qui, semble-t-il, ne pourra être retenue pour des raisons structurelles : créer une plateforme de débarquement à l'aéroport de Nice.

Pour l'instant donc, à en juger sur les plans, le quai du Commerce prendra en charge les ferries, les cimentiers et le débarquement des véhicules.

C'est donc sur le quai du Commerce que se déploieront les ferries de Corsica Ferries, contraints en début d'années par Christian Estrosi d'utiliser un carburant à 0.1% de soufre pour continuer de desservir Nice. 

Une bonne nouvelle : une navette maritime durable sera mise en place pour 2025 entre Nice et Monaco. Une très bonne alternative qui permettrait de désengorger les routes et les trains.

Ces travaux portent en eux un projet d'avenir : un espace maritime plus "bleu", un port fréquenté par des bateaux aux normes environnementales et la préservation du littoral. D'un point de vue économique, il s'agit de soutenir l'activité de la pêche, de faire croître l'activité du yachting, et de former les marins de demain avec la création d'un espace spécifique doté d'un bassin de plonge.


Une obligation de rebâtir :

Quoiqu'il en soit, la digue du port s'enfonce, il y a donc une nécessité absolue de commencer des grands travaux. Si Christian Estrosi affirme qu'il "ne peut pas laisser le port dans cet état", c'est qu'en fait il n'a pas le choix et que la raison est incontournable en effet.

Les travaux devraient donc débuter au premier semestre 2022 par le désamiantage.

Les transformations : 

  • ✔Suppression du parking du Phare : c'est un ilot de chaleur que l'on souhaite anéantir ici, en supprimant ses 240 places. Quid de la compensation du manque de places ?
  • ✔Rue Fodéré : c'est ici que sera construit le parking de remplacement, avec des places en plus. On trouvera aussi des "parkings relais", sans savoir encore comment cela sera réalisé.
  • ✔À la place du parking du phare, un parc arboré sera ouvert
  • ✔Le Boulevard Stalingrad passera en double sens de circulation
  • ✔L'église du port sera rénovée
  • ✔Les quais seront piétonnisés, notamment le quai des deux Emmanuels, ce qui permettra à de belles enseignes de venir s'installer et d'occuper les nouvelles terrasses. On nous glisse dans l'oreille qu'une nouvelle discothèque serait implantée.
  • ✔La Place de l'île de beauté sera entièrement aménagée de verdure (c'est un des enjeux de la rénovation du quartier)
  • ✔De gros travaux sont prévus rue Cassini



Et l'immobilier dans tout ça ?

Comme à chaque fois qu'un quartier est rénové, on dénote plusieurs comportements :

📍 Les vendeurs opportunistes :

Ils sont informés que leur quartier va mécaniquement prendre de la valeur, donc ils vont majorer leur prix de vente en fonction de la valeur perçue du projet.

🟢La réponse de Gestion Cassini :

Dès l'annonce de la publication des travaux, le marché part à la hausse. Dans les premiers temps, les propriétaires tentent évidemment de valoriser au maximum. Ce qui déterminera le prix de vente réel, c'est l'alignement avec les autres biens en présence sur le marché. Nice a connu une forte hausse des prix, surtout depuis la crise sanitaire. Sur des quartiers comme le Port, on va vite atteindre un plafond qu'on ne pourra pas dépasser au risque de ne pas trouver des acquéreurs avec une telle capacité d'investissement.

📍Les vendeurs qui suivent leur propre projet de vie :

Ce sont les vendeurs qui doivent vendre car ils ont déjà acheté ailleurs, ou sont mutés dans une autre région. Ceux-là ne peuvent pas s'amuser à suivre l'évolution du marché pour tirer le meilleur profit de leur bien.

🟢La réponse de Gestion Cassini :

Effectivement, même si les travaux du Port ou de l'Acropolis ont été annoncés il y a longtemps, tous les vendeurs ne peuvent pas jouer cette carte. Il est donc possible d'acheter encore maintenant au prix réel du marché hors spéculation. Mais il va falloir être rapide !

En conclusion : les niçois se sont habitués bon gré mal gré à vivre dans les travaux, et ont surtout maintenant une vision de l'après-travaux et de la prise de valeur des quartiers rénovés. Les acquéreurs supporteront volontiers 5 à 6 ans de travaux en sachant qu'ils vont habiter un secteur d'urbanisation moderne et écologique.

Retour

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.